L'article

Ce que les athées reprochent aux chrétiens

Ce que les athées reprochent aux chrétiens
 
18.09.17 - Dieu semble ne plus avoir sa place dans nos sociétés actuelles.
Entre idées reçues et débats existentiels, il est difficile d’approcher ces personnes qui se disent opposées aux chrétiens.

Gros plan
«Je ne méprise pas les croyants, mais je désespère qu’ils préfèrent les fictions apaisantes des enfants aux certitudes cruelles des adultes», écrit Michel Onfray dans son traité d’athéologie. Se réfugier dans des illusions infantiles, voilà un reproche des athées qui perdure.

Marx, Nietzche et Freud estimaient déjà que l’homme avait inventé Dieu pour satisfaire certains de ses besoins, mais que cela avait fini par lui nuire. «Refuser de croire est à leurs yeux une question de respect de soi; il faut préférer une douloureuse lucidité aux consolations trop faciles de la foi», analyse le professeur de philosophie et catholique Frédéric Crouslé.

Ignorance et intolérance
Près d’un cinquième des Français et Suisses nient aujourd’hui l’existence d’un Dieu! «Pour beaucoup d’athées, les religions sont d’abord cause d’ignorance, parce qu’elles valorisent davantage la croyance que le savoir», avance Alexis Masson, ex-athée et philosophe évangélique.

C’est le cas de Dylan, qui n’a jamais compris pourquoi les gens avaient une foi aveugle dans leur religion: «L’idée selon laquelle Dieu a créé l’homme et la femme ne tient pas la route.

Aucun texte religieux ne fait mention des dinosaures et des fossiles», exprime-t-il sur le site Defimédia. Les athées accusent aussi les religions d’intolérance, car elles prétendent enseigner une vérité absolue, sacrée et incontestable.

Cause de violence
Parce qu’elles appliquent la sanction qui incombe aux incroyants ou parce qu’elles cherchent à convertir «de force», les religions sont aussi considérées comme une cause de la violence. «Aux yeux de nombreux athées, l’enchaînement de l’ignorance à la violence en passant par l’intolérance découle de la nature même de la religion», analyse le philosophe.


L’athéisme au fil du temps
Pasteur et évangéliste, Thomas Hodapp distingue pour sa part le nouvel athéisme de l’ancien. Jusqu’à ces dernières années, les athées reprochaient aux religions de propager des mensonges et d’endormir les consciences. «Mais aujourd’hui, ils ne considèrent pas seulement les religions comme de l’opium inoffensif mais comme un poison dangereux. En effet, le nouvel athéisme accuse les religions d’être responsables des souffrances et des guerres. Elles sont donc à combattre avec le plus grand empressement», analyse-t-il.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: NBC News
 

x