L'article

Ce que la chute et le relèvement de Willow Creek enseignent

Ce que la chute et le relèvement de Willow Creek enseignent
 
24.09.18 - Le scandale qui a secoué l’Eglise américaine Willow Creek et son équipe pastorale rappelle aux chrétiens évangéliques du monde que nul n’est à l’abri d’une chute. Il s’agit d’en tirer les bonnes leçons, pour l’avancement de l’Evangile. Analyse.
«Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse.» C’est en ces termes que le pasteur alsacien Michel Schneider analyse «l’affaire Willow Creek». Au cours de cette tourmente, Bill Hybels (photo), le pasteur principal de l’une des plus emblématiques méga-Eglises américaines, a démissionné pour «comportement inapproprié envers les femmes». Un scandale qui a poussé plusieurs Eglises et personnalités à prendre leurs distances avec Willow Creek et le Sommet mondial du leadership (SML) fondé par Bill Hybels.

Humilité et vulnérabilité
Une attitude que ne partage pas Michel Schneider. Il a participé au SML en août dernier à Willow Creek. Il retransmettra dans son assemblée locale les vidéos, comme tous les ans depuis 2012. Le pasteur regrette que les médias ne fassent pas la différence entre «un homme qui a fauté» et l’institution.
«Vous ne pouvez pas imaginer combien Dieu s’est servi de l’Eglise de Willow Creek pour bénir les nations. J’ai vécu le meilleur SML de ma vie.
» Pour lui, ce sommet avait d’autant plus sa pertinence que les besoins de formation de «bons leaders» n’ont jamais été aussi criants.
«Nous avons tellement besoin de progresser dans notre façon de gouverner l’Eglise, de mettre en avant le caractère bien plus que les compétences, avec Christ comme notre modèle d’intégrité. Pour chaque leader qui s’améliore, qui devient solide intérieurement, c’est tout un groupe, une Eglise, une association, une entreprise qui s’améliore.»
Michel Schneider voit dans la chute de Bill Hybels et le remplacement de toute l’équipe dirigeante un parfait cas d’école. Sur place, quand tous les anciens ont démissionné, il a «assisté à un cours sur le leadership en direct! Nous avons reçu une leçon de vulnérabilité et d’humilité, contrairement au monde politique qui reste dans le déni.»

Victimes entendues
Daniel Rivaud, fondateur du Comité protestant évangélique pour la dignité humaine (CPDH), se félicite aussi que Willow Creek et le SML aient mis «le vin nouveau dans de nouvelles outres», c’est-à-dire entièrement renouvelé l’équipe dirigeante pour poursuivre leur mission. Il regrette néanmoins que cette démarche ait eu lieu si tardivement après les premières plaintes des victimes, qualifiées au début de «mensonges éhontés».
Selon Marie-Noëlle Yoder, enseignante au Centre de formation théologique du Bienenberg (Suisse), «dans le doute et en l’absence de preuves, il est nécessaire de croire la victime. Trop souvent, les victimes n’osent pas s’exprimer par peur de ne pas être crues. Ce silence perpétue l’abus et fait souvent davantage de victimes.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Wikipedia, Willow Creek Community Church
 
En savoir plus

Rappel des faits

22 mars: Dans la foulée du mouvement #MeToo, un groupe de pasteurs et d’employés de Willow Creek met en cause Bill Hybels dans une enquête du Chicago Tribune, des «révélations» que Bill Hybels réfute.

10 avril: Bill Hybels démissionne de Willow Creek.

5 août: Le New York Times publie de nouvelles «révélations» sur Bill Hybels. Le jour même, le nouveau pasteur de Willow Creek, Steve Carter, démissionne.

8 août: La pasteure Heather Larson, nouvelle responsable de Willow Creek, démissionne ainsi que l’ensemble des anciens, assurant les victimes qu’ils n’ont «pas de raison de ne pas les croire». Le jour même, le Global Leadership Summit commence, malgré le désistement de nombreuses Eglises et orateurs de renom comme Denzel Whashington.

 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x