L'article

Ce jour-là, le 24 décembre 1847

Ce jour-là, le 24 décembre 1847
 
19.11.12 - Dans cette nouvelle rubrique, Michel Béghin se plonge dans un événement du passé qui a changé le cours de l'histoire. Le récit de l'histoire du cantique Minuit chrétien
Ce soir-là, Minuit chrétien retentit pour la première fois. Ce cantique, dont le souffle inspiré et la profondeur ont ému des générations de croyants, ravit les personnes présentes dans cette église de Roquemaure, dans le Sud de la France (Gard). Mais l’illustre carrière de ce chant de Noël démontre aussi, de façon spectaculaire qu’un sommet de l’art spirituel peut très bien ne pas être l’œuvre d’un homme d’Eglise. A l’époque, c’est exceptionnel!

L’œuvre d’un républicain socialiste
Car même si l’origine du cantique donne lieu à deux versions, il y a une certitude: son histoire reste attachée à l’auteur des paroles: Placide Cappeau (photo).
Né à Roquemaure en 1808, fils de tonnelier, handicapé d’une main, il entreprend des études de droit et se lance dans le négoce de vin, tout en s’adonnant à la poésie. Placide Cappeau a par ailleurs des idées politiques affirmées: il est républicain et socialiste, donc anticlérical, selon les critères de ce temps-là!
Autre personnage important dans l’histoire de Minuit chrétien, l’abbé Maurice Gilles, curé de Roquemaure. Dans la première version sur l’origine du chant, le prêtre Maurice Gilles demande au poète enfant du pays de composer un chant pour les manifestations culturelles et religieuses, afin de financer les vitraux de la collégiale de la ville. Placide Cappeau raconte qu’il a écrit son texte trois semaines plus tôt, le 3 décembre 1847, en Bourgogne, dans une diligence le conduisant à Paris.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x