L'article

Bitcoin: quand le chrétien se lie aux richesses du monde

Bitcoin: quand le chrétien se lie aux richesses du monde
 
22.01.18 - Créée en 2008, la monnaie numérique a vu sa valeur exploser au cours de l’année 2017. Une poule aux œufs d’or pour certains investisseurs chrétiens? Valeurs bibliques et sagesse sont de mise. Analyse.
Du jamais vu: le cours du bitcoin, monnaie numérique lancée en 2008, a battu tous les records en 2017. Sa valeur a été multipliée par quinze (+1036%) au cours de l’année passée, avec un pic même à vingt fois les mille dollars qu’il valait en janvier 2017. Seul son concurrent le ripple a fait mieux. Aucune bourse n’a jamais atteint de tels sommets depuis la fin du 18e siècle. A titre de comparaison, l’an dernier, le CAC 40 progressait de 9,26% en France et le SMI de 14,1% en Suisse.
Malgré ce succès, les mises en garde contre cette cryptomonnaie se sont multipliées au fur et à mesure que le cours du bitcoin grimpait. Mais n’est-il pas tentant de céder aux sirènes du profit possible, afin de faire fructifier sa fortune?

Valeur produite par la rareté
Pierre-Yves Lécureux, directeur du cabinet de gestion de fortune Erfisa, explique son fonctionnement: «Le bitcoin fait partie des premières cryptomonnaies. Il bénéficie d’effets publicitaires importants. Il s’agit d’un logiciel crypté (blockchain) qui doit permettre de faciliter et sécuriser des échanges commerciaux de biens et services.
Actuellement, une petite quantité de personnes détient une grande quantité de bitcoins. La hausse est donc liée à la demande, bien plus élevée que l’offre.»

Economie dématérialisée
Kurt Bühlmann, formateur financier des cours chrétiens Compass, confirme que sa rareté (21 millions d’unités seulement) explique l’envolée du cours. Il ajoute que «cette monnaie est -comme les autres 1300 à 1400 monnaies virtuelles- sans existence physique. Elle repose sur un réseau de serveurs informatiques décentralisés qui valident les échanges comme le feraient une banque centrale, mais sans contrepartie. Le passé récent nous a habitués à une économie de plus en plus dématérialisée.» Kurt Bühlmann rappelle: «La Bible nous enseigne que la création à partir de rien n’est pas accessible à l’homme, elle appartient exclusivement au Créateur! Le bitcoin est donc une création artificielle vouée à l’échec à long terme.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © iStockphoto
 
En savoir plus

Où placer son argent?

Ce sont plus de 2300 versets qui abordent la thématique de l’argent, des richesses et des biens dans la Bible. Kurt Bühlmann rappelle que «la Bible enseigne une gestion fidèle et prospère afin de pouvoir devenir un instrument de bénédiction pour d’autres (pauvre, veuve, orphelin, etc.)».
«Elle nous parle également des vraies richesses matérielles que sont la terre, l’agriculture, les maisons, les entreprises gérées selon les principes bibliques et de la seule vraie monnaie que sont l’argent (métal) et l’or (Aggée 2,8). Enfin, le primus inter pares est clairement l’homme. Investir dans l’homme (missionnaire, pauvre, orphelin, veuve ou jeune entrepreneur appliquant les principes bibliques) représente le plus haut investissement.»
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x