L'article

Bioéthique: affirmez vos convictions!

Bioéthique: affirmez vos convictions!
 
19.02.18 - Biologie et éthique sont à l’ordre du jour. Les chrétiens de tout le pays sont invités à faire entendre leur voix. Entre débats et convictions, un appel à l’engagement.
Alors que les Etats généraux de la bioéthique ont été lancés mi-janvier, l’heure est à la mobilisation chez les chrétiens pour faire entendre leur voix et leurs valeurs.

Présenter la pensée de Dieu
Première constatation, ces Etats généraux ont pour vocation de recueillir l’avis de la société civile et donc de Mr et Mme Tout le monde, mais les débats organisés dans les régions par le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) semblent limités au monde des soignants et des étudiants.
«Ce n’est pas simple d’entrer dans le système», constate Françoise Caron, présidente des Associations familiales protestantes (AFP). Elle voudrait néanmoins y faire entendre sa vision, qu’elle résume ainsi: «Nous ne voulons pas être dans une argumentation pour ou contre, mais présenter la pensée de Dieu pour l’être humain et accompagner les personnes, sans être dans une morale.
» Les AFP s’appuieront donc sur tout ce qui sera mis en place au niveau des instances faîtières du protestantisme.
Deux textes de compromis
Tout d’abord, la commission «éthique et société» de la Fédération protestante de France (FPF) a rédigé un texte sur l’aide médicale à la procréation (AMP), qui sera présenté au Conseil pour validation au mois de mars. Le président de cette commission, le docteur Jean-Gustave Hentz, le décrit comme «un texte de compromis» entre les luthéro- réformés et les évangéliques, un texte dans lequel tout le monde se retrouve. Sur la base de 1 Cor. 6, 12, ce texte rappelle: «Tout ce qui est possible n’est pas forcément souhaitable.»
Ces quelques paragraphes se positionnent en faveur des fécondations in vitro pour les couples homme/femme utilisant leurs propres gamètes. En revanche, le texte ne prend pas position pour les femmes seules ou les couples de lesbiennes et indique qu’il y a de «bonnes raisons éthiques de s’opposer à la gestation pour autrui» (GPA). Un autre texte est attendu en mars sur les embryons. Jean-Gustave Hentz rappelle que 150 000 embryons sans projet parental dorment dans les frigos du Centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains (CECOS), «ce qui donne le vertige», ajoute-t-il.
Sur ce sujet, le médecin anticipe des débats «animés» entre luthéro-réformés et évangéliques.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Istockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x