L'article

Banquier, Suisse et chrétien: incompatible?

Banquier,  Suisse et chrétien: incompatible?
 
24.06.13 - Accusée d’avoir organisé de façon systématique l’évasion fiscale, la place financière suisse subit des attaques à la fois politiques et juridiques. Est-il encore possible d’être gestionnaire de fortune, Suisse et chrétien, sans y laisser son âme ?
Si vous passez vos vacances aux Etats-Unis cet été, vous n’y croiserez pas beaucoup de banquiers suisses. Exposés à des poursuites judiciaires pour peu que leur nom apparaisse sur une liste fournie aux autorités américaines, ils ne prendront pas le risque de se jeter dans la gueule du loup.
Yves* est gestionnaire de fortune à Lausanne. Depuis un peu plus d’un an, sa banque lui fait régulièrement signer de nouveaux documents lui transférant la responsabilité juridique pour les clients démarchés à l’étranger.
Dans le même temps, sa hiérarchie fixe chaque année des objectifs plus élevés en matière de nouveaux fonds sous gestion. Dans ce contexte, Thierry*, gestionnaire de fortune pour une grande banque, analyse que certains banquiers peuvent être tentés de fermer un œil sur la provenance des fonds.
Pierre-Yves Lécureux, directeur d’Erfisa, société de gestion de fortune et de conseils financiers, admet que les moutons noirs existent et qu’ils méritent d’être sanctionnés. Tout comme Daniel*, cadre supérieur d’une banque cantonale, il récuse toutefois l’accusation de politique généralisée. Certes, «dans le passé, un démarchage de clientèle étrangère systématique existait, avec sans doute la conscience que les clients ne déclaraient pas leurs avoirs. Les banques l’ont cependant fait en conformité avec le droit suisse de l’époque», analyse Pierre-Yves Lécureux.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x