L'article

Amérique latine: l’émergence des évangéliques en politique

Amérique latine: l’émergence des évangéliques en politique
 
25.06.18 - Les évangéliques s’engagent en politique dans les pays d’Amérique du Sud. Dans une culture marquée par la corruption et les trahisons politiques en tous genres, la présence de ces candidats, souvent des pasteurs, interpelle. Analyse.

Photo: Marcelo Crivella, maire de Rio de Janeiro, en fonction depuis le 1er janvier 2017, est évangélique
Ces dernières années ont vu l’émergence de plusieurs candidats évangéliques à des élections présidentielles en Amérique latine. Début avril, Fabricio Alvarado échouait face à son concurrent au Costa Rica. Au premier tour, ce pasteur était pourtant arrivé en tête en faisant campagne pour la défense de la famille traditionnelle.
On se souvient de Marina Silva, troisième aux présidentielles de 2010 et 2014 au Brésil. Cette candidate écologiste est à nouveau dans la course pour l’élection d’octobre 2018. Autre «papable» brésilien, le très conservateur Jair Bolsonaro se déclare aussi évangélique. De son côté, Viviane Morales a réussi à unir les évangéliques colombiens derrière sa candidature avant de se retirer au profit d’Ivan Duque, qui a été élu président le 17 juin, avec le soutien des évangéliques. Au début des années 90, Claudia Rodriguez de Catellanos se portait déjà candidate à la présidence de la Colombie. Ayant échoué, elle a été la première évangélique membre du Congrès de son pays.

Réticence puis engagement
Comment comprendre l’intérêt des évangéliques pour la politique au plus haut niveau?
Le fort taux de croyants dans ces pays suffit-il à expliquer ce phénomène? Ou l’attrait du pouvoir entre-t-il en jeu?
Lors de l’émission suisse Faut pas croire sur la déferlante néo-pentecôtiste au Brésil, l’anthropologue Marion Aubrée relevait que par le passé, les pentecôtistes sud-américains assimilaient la politique à un péché, en raison de la corruption qui l’entoure. Selon elle, le changement est venu par l’Igreja Universal do Reino de Deus (Eglise universelle du Règne de Dieu), mouvement fondé par Edir Macedo et comptant cinq mille Eglises au Brésil. «Cette Eglise a affirmé qu’il fallait s’engager en politique pour faire passer ses idées.»
Pasteur d’une Eglise de Réveil en Suisse, Léo Garcia connaît bien la situation religieuse de son pays d’origine. Il rapporte qu’Edir Macedo, dans son livre Plano de Poder (éd. Thomas Nelson Brasil) affirme que «le plan de l’Eglise universelle et de tous ses alliés évangéliques, c’est de gouverner le pays». Le pasteur multi-millionnaire a déjà acheté la deuxième chaîne de télévision du Brésil. Et en 2005, son Eglise a été à l’origine de la création du parti républicain brésilien.

Une attitude combative
Mais l’influence de cette méga-Eglise néo-charismatique n’explique pas tout.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Agência Senado, via Wikimedia Commons
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x