L'article

Achetez une vache!

Achetez une vache!
 
25.08.14 - Chaque année, le nombre d’exploitations agricoles diminue. Face au risque de pénurie alimentaire, une entreprise propose l’achat de vaches pour soutenir l’agriculture.
Assistera-t-on bientôt à de nouveaux affrontements autour des matières premières et à un redécoupage des frontières? C’est ce que pronostiquait Jacques Attali dans Une brève histoire de l’avenir du monde (éd. Fayard). En Suisse, à une autre échelle, des chrétiens évangéliques s’inquiètent du bradage de la production agricole indigène. Regroupés au sein de la société Alliance-CH, une société stratégique d’investissements bibliques, ils proposent l’achat de vaches pour soutenir les agriculteurs.

La dépendance alimentaire est dangereuse
«Aujourd’hui déjà, la Suisse importe 52% de ses besoins alimentaires. Avec ce taux d’importation, elle est “championne du monde”. Signataire de l’accord de Cassis de Dijon, la Suisse pourrait voir cette part grimper jusqu’à 81%», analyse Kurt Bühlmann, formateur en finances et initiateur du projet «Soutien à notre paysannerie» dans le cadre de la société Alliance-CH. Dans le même temps, les paysans tirent la langue. Leurs revenus fondent comme les prix de leur production.
Seul le bio échappe, pour l’instant, à cette tendance générale.
Corollaire de cette évolution, le nombre d’exploitations agricoles recule chaque année de 2 à 3% en Suisse. On ne compte plus que 55 000 exploitations agricoles, contre plus de 92 000 en 1990. «Notre pays sacrifie sa production nutritive sur l’autel des prix. Il s’expose ainsi à une pénurie, le jour où ses fournisseurs étrangers ne pourront plus livrer pour diverses raisons: catastrophes écologiques, grèves, tensions politiques. Autre facteur d’inquiétude: les réserves de nourriture que sont les céréales, le riz, le sel ou le sucre appartiendront bientôt au passé, alors qu’elles étaient incontournables à l’époque.»

200 actionnaires
Concrètement, Alliance-CH SA, avec à ce jour 200 actionnaires, propose aux paysans diverses solutions, dont la vente de vaches à des particuliers. Concrètement, le paysan s’engage à fournir aux particuliers des produits de la ferme, sur une période de quatre ans, au prix de vente de détail et d’une valeur correspondant à l’investissement de l’acheteur.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x