L'article

Abraham Nhial, un «fils perdu» devenu évêque

Abraham Nhial, un «fils perdu» devenu évêque
 
24.06.13 - Survivant d’une incroyable odyssée, Abraham Nhial est désormais évêque. de l’Eglise épiscopale du Soudan (ECS). Entretien.
Découvrez sur ce site les autres articles de notre dossier consacré au Sud-Soudan.
Racontez-nous votre étonnant parcours de vie...
Je suis un survivant. J’ai fait partie des 35 000 «Lost Boys of Sudan», ces garçons réfugiés et perdus à cause de la guerre. Né dans la tribu des Dinkas, en 1987 j’ai dû marcher à pied depuis Aweil, au Soudan, jusqu’en Ethiopie. En 1991, à cause de la guerre en Ethiopie, j’ai dû repartir au Sud du Soudan. Nous nous sommes installés près de la frontière. Beaucoup sont morts. Pendant six mois, nous n’avions que des racines et des feuilles à manger.
Et pas de médicaments. Après cela, nous avons encore dû marcher, marcher, marcher jusqu’au Kenya, où je suis arrivé dans un camp de réfugiés en 1992.
Au total, j’ai marché 1000 kilomètres. J’ai vu des camarades mangés par les bêtes sauvages, noyés dans les rivières que nous devions traverser, mourir de diverses maladies, de soif. Mais de manière incroyable, Dieu a sauvé certains d’entre nous, pas parce que nous étions meilleurs que les autres, mais pour que nous puissions témoigner.

Quel rôle a joué votre foi au cœur de ces péripéties et comment êtes-vous devenu évêque ?
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

x